vendredi 25 novembre 2011

Il a touché son ticket

Et non ce n'est pas la chatte à la voisine, mais simplement un ticket.
En cette merveilleuse période de restriction de jeu, j'aime bien faire un petit tournoi de temps en temps. La semaine dernière, je me rend compte que j'ai un ticket pour le tournoi de bienvenue sur Barrière.
Cool, je ne savais pas quoi faire... Donc je m'inscrit au tournoi de ce soir, assez in extremis car je revenais de l'école (ou plutôt de la bibliothèque). Je m'installe... ah mince, il faut faire manger les enfants.
Du coup, la première demi-heure est un va-et-vient et peu de "surveillance" des tables.
Petite précision, il s'agit d'un tournoi sur ticket uniquement avec 1000 euros de ticket au prizepool. Les cents premiers sont récompensés et il n'ya pas d'enregistrement tardif. Donc sur le principe, un tournoi simple à gérer... à condition d'avoir le temps de s'y plonger. Bon les enfants sont conchés, c'est parti... ben non. En fait sur 10 sièges 8 sont sit out et on se partage les blinds... (sick). Le tournoi se révèlera très inintéressant mais je finirais dans les 50 avec un ticket à 10 euros...

J'adore cette room car j'y ai un ROI impressionnant :-)

Bon flop à tous

mercredi 9 novembre 2011

Wikio ? A quoi ca sert ?

Ce matin, je me connecte à mon blog et je vois que je suis... 105ième.
Pas mal pour un blog quasiment à l'abandon. Oui avec un billet le mois dernier, je ne pense pas qu'on puisse en douter. Avec ce billet, ça fait 3 qui ne parle quasiment pas du jeu mais présentent quelques réflexions uniquement. Bref, la visite de mon blog est du coup en chute libre, mais ma progression wikio ne cesse de progresser. Voir ma courbe ci-dessous.


Alors que fais-je ? Je ne sais pas. Je n'ai pas le moindre écho de l'utilité de wikio dans le trafic, je n'ai pas le moindre visiteur venant de wikio dans mes stats, ma fréquentation en visiteur unique sur octobre est du tiers de septembre... Bref ! Est-ce que Wikio a un intérêt autre que le classement ?
Le référencement diront certains... Oui et non à mon sens. Le référencement est essentiellement interne à l'annuaire car les gros moteurs modifiants régulièrement leurs algos, ne prennent plus ces classements en compte d'après ce que j'ai lu.

Le classement ? Ce n'est qu'un jeu. Pour être honnête, je pense que ça fait surtout publier des pages à ceux qui y participent (avec une chance de gagner une place). Il ne s'agit pas vraiment de qualité de blog, mais plus de quantité d'informations la qualité dépendant d'autres facteurs. Alors dois-je y participer ? C'est marrant mais en écrivant ces lignes, je me dis intérieurement que la précédente question induit dans mon subconscient que j'ai un blog de qualité :-) . Je ne dis pas que le blog qui y figurent ne sont pas de bons blogs, mais que les règles permettant d'apparaître au classement ne sont pas claires. En fait je suis les trois quarts du top 20 ;-) . Ne pensant pas résoudre le problème de la progression dans ce classement tout seul et aujourd'hui, je vais passer dessus. Car oui, je vais encore participer à ce classement, mais en plus, je vais tenter d'entrer dans le top 100 pour le classement qui paraîtra début janvier. Montjoie ! Saint-Denis ! que les manants qui me séparent de cette 100ième place se poussent avant de gouter à mon courroux. La messe est dite (qu'est-ce que j'adore cette expression).

Sinon, j'ai fait mon tournoi la semaine dernière sur Barrière et j'ai touché 20 euros. L'investissement avait été 0,50 cents pour obtenir un ticket pour un tournoi à 5 euros. Du coup, je suis plutôt content de ma prestation. Ma BR Barrière augmente ainsi tout doucement et est passé de 0 cet été à 45 aujourd'hui sans investissement. Info intéressante à mon avis, Barrière aurait contacté les éditeurs de PT et HM pour une prise en charge aux prochaines releases. Affaire à suivre.

So, see you soon.

mercredi 2 novembre 2011

Petit passage éclair

J'avais écrit qu'il n'y aurait pas beaucoup d'activité... et j'ai tenu promesse.
Non je ne vais pas faire un retour flamboyant. Je voulais juste poster quelques commentaires.

Premièrement, je n'ai joué que deux tournois depuis mon dernier billet. Un freeroll qui ne m'a apporté qu'un affreux mal de tête et un satellite qui m'a rapporté un ticket pour un "plus gros" tournoi. Je pense utiliser ce ticket pour le tournoi "Vie de Palace" d'ici ce soir, on verra bien ce qu'en pense madame après sa première journée seul avec le petit monstre depuis 3 semaines.

Mais le poker me manque. Je continue de suivre vos blogs, même si je n'interviens pas régulièrement. Je lis quelques magazines qui trainent dans les rayons "librairie" dans les GSA pendant que madame prend son temps pour choisir le paquet de couche adéquat. Et ce que je vois arriver ne m'enchante pas, mais pas du tout. Même si mes BR ont progressé, je me sens pas à continuer dans un contexte de taxation toujours plus forte. Donc cette pose m'arrange d'une certaine manière...

Mais comment faire pour assouvir mon désir de pratiquer ? Peut-être en intégrant un championnat qui se jouerait online. Car décidément je pense que le poker est plus intéressant quand il se pratique avec des personnes qu'on connait. Sauf pour les pro ou les accros, ça ne reste qu'un jeu.
La formule d'un championnat est simple et se joue ponctuellement, ça me semble bien comme ça.

Sinon, en mettant à jour ma liste de blog, j'ai remarqué que le blog d'eiffel avait été privatisé. Dommage, j'aimais bien sa plume même si le volume réduisait :-) .

Bon, pour un passage éclair c'est déjà pas mal. See you soon.

lundi 10 octobre 2011

Ce n'est qu'un au revoir

Il y a peu d'activté sur le blog, et pour cause.

Quelques petits changements sont intervenus dans ma vie et c'est le temps de la pause pour le blog. L'arrivée très attendue de mon petit dernier ralentie très fortement mon activité autour du poker.
De plus dans un mois, je commence un master qui lui aussi sera chronophage. Donc au final, je met le blog en pause.

J'espère tout de même pouvoir jouer un peu de temps à autres, mais il n'y aura pas vraiment de matière à blogger. Tout ceci devrait durer à peu près un an, sachant que la rédaction de mon mémoire prendra une année supplémentaire.

Je continuerai à regarder ce qui se passe sur les blogs que je suis tout de même.

So, see you soon.

samedi 24 septembre 2011

Mais que fait la police ?

Alors que la Nouvelle Zélande nous démontre sa supériorité au rugby, Pokerstar montre sa supériorité face à l'Arjel, du moins dans mon cas.

Il y a un an, j'ai ouvert, comme beaucoup, mon compte sur Pokerstars. Tout s'est bien passé, j'ai saisi mon code, et joué jusqu'en janvier 2011 avec l'argent qu'ils m'avaient gentillement donné. Une fois broke, j'y suis retourné occasionnellement pour quelques freerolls mais l'activité de mon compte est devenu épisodique.
Fin juin, des nouvelles de cette room (comme par hasard)... mon compte est à valider et on me redemande les pièces justificatives. Jouant peu sur cette room, je décide d'engager le dialogue plutôt que d'obtempérer bêtement. Deux ou trois échanges et je ne reçois que des réponses automatisées ou très très formatées. Je me dis que je suis peut-être en face d'une tentative de fishing, mais stars ne fait rien pour me rassurer. Je décide d'attendre la suspension de mon compte pour vérifier les infos. Mon compte suspendu, je décide de m’entêter. En fait, je joue régulièrement sur Winamax et Barrière Poker, du coup, je me fous un peu de PS. Je leur explique une dernière fois que mon compte a déjà été validé et qu'il est hors de question que je renvoie mes infos. Je finis par demander par email la clôture de mon compte ce qui ne sera pas fait.
Je reçois pléiade d'email pour m'encourager à valider mon compte. Arrétez ! Ca s'appelle de l'incitation au jeu, messieurs-dames de Pokerstars ! J'ai bien demandé de ne pas valider on compte et de le clôturer.
Dans mon email d'aujourd'hui, j'ai mis en copie l'Arjel. Est-ce que ça servira à quelque chose ?

En plus, je suis têtu, et vous pourrez toujours allez vous faire voir avant que je traine ma sourie chez vous. Si si :-D

L'arjel m'a tué [Communauté du poker français]

vendredi 23 septembre 2011

Un monde de bulle

Holala, holala. Que c'est dur, que c'est dur.
Ouin ouin, je ne fais que des bulles. C'est sûr

Mais que sont ces bulles ?

Ce sont des bulles de savon. Quand elles éclatent, elles piquent les yeux (je devrais me mettre au p'tit dop moi).
Des bulles dermatologiques qui me poussent sur la peau à la vue du jeu de mes adversaires. Quand celles-ci éclatent, c'est pas beau.
Des bulles de niveau ? Là, sur ce coup, je ne suis pas à niveau même un peu rond dans les angles.
Des bulles de BD, qui me servent à étouffer la flopée d'injures pour que mes enfants n'en profitent pas.

Non, de l'air, ce sont des bulles d'air, relachées par un des nombreux poissons de l'océan.

Bon j'en ai marre, je vais coïncer la bulle.

PS : Ce billet ne sert à rien, mais merci de l'avoir lu ;-)

La naissance et la mort sont comme des bulles sur l'eau [Râmakrishna]

mercredi 7 septembre 2011

Il y a des moment dans un tournoi, où on pense que c'est fini car il nous reste si peu que c'est indécent de continuer
FAUX !
Selon l'expression consacrée, ...
Inconnu : "Sacré con !"
 Merci de ne pas m'interrompre.
Donc comme je l'écrivais, selon l'expression consacrée : "A chip, a chair".

Pour ceux qui ne sont pas bilingue (et qui ne rêvent pas en anglais). Ces mots n'ons pas vraiment de signification.
Inconnu unilingue : "un chip et un chair ? C'est un sandwich suédois ?"
Non en fait, je traduirai par "un jeton, une chaise". Si si. Selon les experts (plutôt de Las Vegas), ces 4 mots séparés d'une virgule ventrale signifie que tant qu'on a un jeton, on a une place à table et un chance de continuer de jouer.
Bon pourquoi ne pas utiliser d'autres expressions comme "un jeton, une place à la table" ou "tant qu'on a des jetons, ce n'est pas fini ou ...
inconnu chiant "Si t'a plus rien, t'es plus rien ?"
(mode énervé) Heeuu, c'est fini de me couper pour rien dire ?(mode off)

Donc le tout étant que cette expression réprésente l'espoir de survie à une table de poker. Et elle se vérifie à travers les nombreux tournois joués par le monde. Nombre de joueurs se retrouvent démunis et finissent tout de même dans les payés. Cependant, il est heureux (le divine enfant ?) que ce ne soit pas le cas de tous... Pas que je vous souhaite du mal, mais un tournoi où tout les joueurs survivent serait un enfer. (mode taquin on)Je suis entrain de penser que Barrière n'a jamais testé ce bug(mode off).

Mais ça m'arrive régulièrement à cause de mauvaises rencontres, de pseudos-tilt contre un joueur ou de mauvais calculs (à Réno).
Hier, ce fut certainement l'une des plus belles remontées que j'ai fait dans cette situation. Sur un SnG à 1€, on est au niveau 60/120 et on est plus que 7 (10 au départ). J'ai sur la table 1 jeton de 20.
Inconnu vraiment chiant : "T'as encore tenté un call tapis bluff avec T4o contre ppA ?"
Hhhaaa ! Toi tu ne me connais pas bien et tu commence à me les briser. J'ai effectivement call le tapis d'un joueur qui partait régulièrement all-in préflop sur les blinds. Mais peu importe l'action car ma main était très largement supérieure et qu'un 4 turn sauvera me laissant dans le désarrois le plus total.

Néanmoins, grâce à la chance (si si mon immense talent n'était pas suffisant), je vais profiter de plusieurs bon move et remonter doucement un stack en m'opposant aux gros tapis prêts à tout payer. La tactique est bonne, je choisi bien mes mains et je remonte pendant que les autres shorts sortent allant jusqu'à éliminer le 4° laron (de trop).
Mon aventure s'arrêtera après 30 minutes de jeu à trois pour une agréable troisième place.

Si toi aussi, tu gardes toujours espoir dans les situations difficiles, exprime-toi.


PS :
Vous êtes de plus en plus nombreux à ne pas aller voir ma page Facebook et voilà.

lundi 5 septembre 2011

Nouveau blog geek

Quoi, deux billets dans la même journée ?
On dirait que je deviens un dingue. Et pourtant non. Ce billet a juste pour vocation de parler d'un blog qui a subit une révolution.

Tenu par l'ancien président de l'association ClubPoker95, (ancien ?) joueur d'échecs émérite et joueur de poker craint de tous, son blog poker s'est peu à peu transformé en blog techno-geek. C'est malheureux de constater cette transformation d'un point de vue de joueur de poker mais le techno fan qui sommeille en moi est toujours très heureux de lire ses lignes. Vous l'avez peut-être connu du temps de ses interviews de joueurs, maintenant retrouvé son avis toujours aussi pertinent sur http://www.sotica.org, blog certifié sans "ouin ouin" :-).

J'espère une seule chose, pouvoir retrouver de l'actu pour le poker geek ;-).
De plus, il est possible de lui proposer des actus alors n'hésitez plus => GO sur Sotica


En attendant bon courage à lui car le volume de billet est déjà sympa.

Classement Wikio

Le classement Wikio est un classement auquel participe beaucoup de blogger.
Malgré les explications du mode de calcul, j'avoue ne pas trop comprendre comment ça se passe. Mais ça se passe. Le classement couronne dans la catégorie "Jeux d'argent" un certain Rincevent, c'est dire l'étrangeté de la chose, talonné (allez la france) par l'ancien titulaire de la place http://wsop.over-blog.com/. Le quinze de tête est un florilège de ce qui se fait de mieux dans les blogs poker francophones, avec dans le désordre les blogs que je lis le plus : http://stefalpokerblog.blogspot.com/, Vie de fish, pokerfred, black kings, libre poker addiction, sharkfisher ou poker bastard

Et moi ? Ben je joue dans plusieurs divisions en dessous. Ce qui est marrant, c'est que même si la fréquentation du blog est constante (faible mais constante), même si j'ai peu de commentaires, que quasiment personne ne clique sur la publicité, et bien je progresse dans le classement. Tout doucement, mais oui j'augmente mon "ranking".
J'ai commencé ce classement en avril 2010. J'étais classé 188°, et malgré l'augmentation de blog qui s'inscrivent, je suis passé à la 115° place en Août. Je n'en ai pas grand chose à faire à vrai dire, mais ça m'amuse de ne rien faire pour référencer un blog et de la voir monter dans un classement malgré la féroce compétition. Alors voyons comment ça progressera dans l'avenir.

Bon classement à tous

jeudi 1 septembre 2011

Va falloir se reprendre

Alors qu'en juillet, je n'avais pas joué grand chose en SnG, août a été plus actif avec une trentaine de STT. J'ai joué avec moi de rigueur, mais je me suis plus amusé. Bien que loin des volumes nécessaires pour avoir des échantillons significatif.

Mais je stagne ! Pas d'évolution dans la BR et c'est chiant.

Du coup, je vais tenter d'augmenter le volume de jeu pour le mois de septembre. Et il va falloir une discipline de fer. Car le mois est chargé. Mariage, naissance (enfin prévision), fin des travaux de la chambre du bébé... que de distractions prévues.
Je vais donc me fixer un objectif. Quoi ? Vraiment ? Après que j'ai été si volubile sur la non fixation d'objectif ? Et bien certes, je vais tout simplement commencer par me fixer un nombre de tournoi minimum à jouer en partant de mon dernier mois. Ayant joué 36 SnGs, mon objectif de septembre sera de 72 jeux.

Côté live, j'ai décidé de me faire une BR. Je n'ai jamais joué qu'en partie privée (tournois et CG). Je pense continuer comme ça. Sur mon bilan, je reste positif.
J'ai donc décidé de prendre mes gains (30€) d'un CG de la semaine dernière et de m'en consttituer une enveloppe. On verra bien comment ça évoluera, mais l'objectif est qu'avec ce maigre pécule, je joue en partie privée pour me payer mon premier tournoi en casino.

Côté tournoi, j'évolue doucement mais sûrement. Très doucement mais très sûrement. Le problème encore une fois est le temps. Commencer un tournoi le soir à 20h00 pour finir à 1h00, c'est dur. Je compte rester à une moyenne d'un par semaine ce qui me semble suffisamment pour le moment.

"C'est tout pour le moment"

mercredi 24 août 2011

la gestion de bankroll

Quand on débute le poker et qu'on demande des conseils à des joueurs avisés, le premier conseil est qu'il faut avoir une bankroll et la gérer correctement. On peut aussi parler de BR (bankroll) voir de BRM (bankroll management). La bankroll, ce sont donc les fonds disponibles et dédiés à cette activité. On s'en sert principalement pour le online car plus facile à suivre avec des outils automatisés et surtout les sommes qu'on y engage sont souvent moins importantes. Il est plus facile de faire de la NL20 sur une room online qu'en cercle ou casino.

Bien que souvent flou pour le débutant, ce concept s'avère très important pour celui qui veut jouer sans y laisser trop de plume. Cependant, ce n'est pas un concept incontournable. Depuis que j'ai commencé deux "écoles" se côtoient. A ma gauche, les intégristes de la BRM ; à ma droite, les terroristes du full BR.
En effet, même si j'ai adhéré à l'idée de bien gérer mes deniers poker (pas l'argent du ménage, faut pas déconner non plus), j'ai beaucoup échangé avec des joueurs qui préfèrent mettre un peu d'argent de temps en temps dans le poker pour jouer que sans se prendre la tête à compter et/ou se frustrer avec une BRM. L'idée se défend mais je l'ai beaucoup plus rencontré chez les casu.

Je vais tout même plus me pencher sur le money management. Gérer sa bankroll au poker est donc un concept clé de la réussite. Trop de joueurs de poker se laissent emporter, jouent à des limites trop élevées et finissent broke (en faillite). C'est comme vivre au dessus de ses moyens.
J'aime bien le système de BRM qui est assez proche des formules championnat que nous voyons tous les jours.
Alors comment ça se passe en définitive ? Simplement, en fonction de l'argent disponible sur le compte poker d'une room, du type de jeu, on va choisir de jouer à une limite. Par exemple, si je joue en cashgame sur la room tetram-poker, je regarde l'argent disponible que j'ai : 67,35 euros. Où jouer ? Si on cherche sur le net, on trouvera plusieurs BRM. Une qui est assez simple, on doit toujours avoir au minimum 20 caves pour jouer à une limite. Dans le cas présent, je pourrais jouer sur des tables à 3 euros maximum, c'est en général de la NL2. Plus je gagne et plus je vais avoir la possibilité de jouer dans la catégorie au dessus. C'est ce qu'on appelle la montée de limite. Plus je perd et plus je dois envisager une rétrogradation (un peu à l'AS Cannes). C'est tout le challenge.
Mais attention, il n'existe pas un système qu'il faut suivre impérativement. Il existe sur le net et IRL plusieurs écoles, des BRM débutantes, agressives… Aucune n'est LA solution, mais le joueur devra lui seul décider des règles à appliquer pour deux raisons. Un, c'est lui qui jouera son argent. Deux, chacun à son tempérament, ses habitudes et sa gestion des mauvais coups. Trois, tout le monde ne joue pas la même range et avec la même agressivité. Ah ? il n'y avait que deux raisons !? Tans pis !
La BRM ne sera pas garante de votre succès mais limitera les dégâts en cas de perte. Elle s'accompagne quand même de quelques idées pratiques sur le jeu. En voici une liste non exhaustive :
  • prolonger les session gagnantes et stopper les sessions perdantes
  • Choisir les parties en fonction des joueurs
  • Quittez la table si vous n'êtes pas à l'aise
  • N'hésitez pas à descendre de limite…
  • Garder une traçabilité
Vous n'arrivez pas à faire progresser votre BR alors que vous savez que vous pouvez jouer au dessus. Il est toujours possible de modifier sa BR par l'ajout d'argent. Un petit dépôt sur le compte, et hop, on joue à la limite supérieure. Mais pour faire ça, il faut tout de même s'assurer qu'on a le jeu pour jouer à cette nouvelle limite. Il est aussi possible de la faire progresser par le déblocage de bonus. Parfois en perdant de l'argent, on peut en gagner plus avec le bonus qui est en cours. Mais ATTENTION, j'ai bien écrit PARFOIS.

Bon vous l'avez compris, je ne donne pas vraiment de grosses infos. C'est parce que je suis couard. Je ne veux pas m'engager sur un conseil standard qu'un joueur spécifique lira, appliquera et se ramassera… Mais alors pourquoi je parle de ça ? Tout simplement car le week-end dernier, j'ai eu un de ces types de conversation en famille qui vous font regretter que des gens savent que vous jouez au poker. Un peu du genre : "Mais tu vas y laisser ton argent ! Tu es vraiment inconscient !" Comment expliquer que le fait de jouer au poker ne fait pas de vous un voyou ?
Il n'y a pas de moyen, et la conversation reste en l'air à la manière d'un troll (comme moi :-) ). Mais l'important est qu'il y en a toujours un ou deux que ça intrigue, qui veulent comprendre.
C'est discussion sont plus amusantes quelques bouteilles de rosé plus tard. Dans ce cas, on ne sais pas comment, mais on en est à parler de Ocean11 ou autres films tournoi autour des voleurs, des arnaqueurs et des patrons de bar. Oui, c'est une chose que je découvert dernièrement, les responsables de débit de boissons auraient des intérêts dans la banditisme et/ou le poker. L'actualité en est certainement responsable. 
Bref, les préjugés ont la vie dure, mais ces débats me plaise tout de même.

Allez, bon poker !

mardi 16 août 2011

De la patience...

Ce week-end, j'ouvre 2 tables SnG pour une petite session tranquille avant d'aller dormir. Je me prends horreur sur horreur. C'est normal aux limites où je joue. Depuis quelques temps je l'accepte très bien, même quand mon 4-bet est suivi par un main marginale hors de position. J'avoue que parfois, j'adopte un comportement à la con quand on me fait ça. Ce fut le cas vendredi.

Je joue sur la table 1, et je me fais sortir comme un mal propre. Je suis UTG sur une table de 6 joueurs. Je relance avec KJo suivi uniquement uniquement du vilain qui est au CO. flop, Js 3s 5s. Avec ma top paire, je bet environ 2/3 du pot, vilain me relance mode donkbet. J'ai du passif avec lui sur ma table et sur l'autre table car il est sur les deux le bougre. Après pas mal de réflexion, je pense qu'il sur un bon As bien kické car c'est tout à fait son bet patern depuis le début : quand il a un bon As et qu'il ne touche pas, il arrache avec un gros overbet. Du coup, je me vois bien avec mes potes les frères jack. Je call juste avec l'idée de balancer la purée la main d'après. Jh vient à la turn, inespéré, et je balance comme prévu la purée. Mazette, le call est tellement rapide que les jetons virtuels ont tremblé !
 Un As arrive et le vilain me montre une flush avec 84... Un grand silence car les enfants dorment et une violence intérieure qui se déchaine en moi. Plein de mot d'oiseaux partent cependant à demi-ton... J'ai décidé que ce serait moi qui le sortirait sur l'autre table où nous sommes encore 8.
Je vais rester tapi dans l'ombre à attendre un mauvais pas de mon adversaire. Le chat est muet, je ne sais pas s'il a vu que j'étais sur la précédente table. La table se vide peu à peu, je monte, je descend. Mon jeu est resserré pour éviter toute erreur à la con. Je fais donc mon jeu jusqu'au HU face au vilain... Je tiens ma revanche ? Mon stack est 5 fois plus petit que le sien. Je décide donc d'attaquer dès que je peux. Plusieurs coups d'arrachage, et me voilà remonté quand le vilain veut s'attaquer à moi (ou plutôt à mon tapis). Il paie mes As, et je tiens. plusieurs coups à tapis se suivront sur le même shéma d'un côté comme de l'autre. Il m'enverra même un tapis préflop avec sa pp9 que je paie avec une ppJ qui tiendra. Son premier message dans le chat : "Mais c'était impayable..." Deuxième message : "Il n'y a pas que dans les freeroll qu'il y a des fish". Je lui répond : "oui n'est-ce pas. En même temps, je comprend que tu viennes ici pour nager". Il n'écrira plus rien. et perdra la fin de son stack une dizaine de main plus tard.
J'avoue que j'avais bien envie que le discours s'envenime. Non pas pour lui montrer les erreurs qu'il avait fait, mais juste pour me défouler. Non pas pour lui expliquer l'utilisation de certains mots, mais pour lui exploser son "chat" car il m'avait fait plusieurs horreurs et me traité de fish sur une main bien plus que légitime.

bref, la morale, s'il y en a vraiment une, c'est que la patience a eu raison de ce joueur.
Je me laisse bien trop souvent guidé par mes émotions surtout quand je me prend bad, j'ai tendance à balancer pour en "finir" et passer à autre chose. C'est réellement le plus gros problème que j'ai réussi à identifier pendant cet été et qui sera le plus compliqué à combattre. N'utilisant plus certains mots, je ne le qualifierai pas de fish. Mais il a le droit à une jolie pastille sur son pseudo...

Sinon côté tournoi, je progresse tout doucement. Je "réussi" à maintenir une moyenne de 4 ou 5 tournois par mois, et une seconde place sur un garantie m'a permis une monté de BR plus rapide cette semaine. Je joue cependant sans BRM car en partant de rien, il est difficile de faire une bonne gestion (surtout sur Barrière). Cependant, je suis déjà à 25 euros depuis juillet (4 top 10 en 19 tournois). Espérons que ça continue et que le mois d'août sera le moi de ma première victoire.

A bientôt ;-)

lundi 1 août 2011

Lifting

L'été est souvent l'occasion de transformations personnelles.
Pour le blog, c'est le docteur Artisteer qui a opéré pour un petit lifting. Il y a encores quelques ajustements à faire mais je préfère sa nouvelle tête.

Bon flop à vous

jeudi 28 juillet 2011

Des nouvelles

Fidèle à moi-même, ou du moins à ce que j'ai écrit dernièrement, je joue sans me mettre de pression sans objectif. Du coup, je joue beaucoup moins ! Amusant ? Non.
La famille étant en vacances, je suis seul chez moi sans tirage de reproche car je suis encore entrain de jouer au poker. Mais la réalité est que j'ai déjà plein de chose à faire pour m'occuper. Ponçage, préparation de la chambre de #3, cours de Omaha pour Erty ( ;-) ), toute la saison 1 de Fringe... Bref, je suis très occupé.

J'ai tout de même trouvé le temps de faire un MTT et quelques SnG cette semaine. Bilan plus que positif pour le MTT et pas très glorieux pour les SnG.
J'avoue que je joue toutes sorte de MTT mais j'ai déjà quelques résultats. J'ai commencé en juin, je crois, et je fais un MTT par semaine entre 1 et 3 euros ou freeroll. Je finis souvent payé ce qui met ma balance en positif. Je n'avais pas joué de tournoi depuis bien longtemps (online comme live). Les sensations sont là mais à part une troisième place dimanche, je chute souvent juste avant la TF. sick. En plus, j'ai tenté plusieurs fois de refaire un tournoi dans la semaine, mais jouant sur Barrière, je n'ai même pas pu me connecter.
Cette room est quand même bizarre. Il est souvent pas possible de se connecter comme en ce moment depuis hier fin d'après-midi, tout le monde dit qu'ils vont se barrer, le lobby est pourri, il y a des bugs en plein court de jeu, il n'y a pas de dédommagement (à part ceux prévu pour rassurer l'ARJEL), et c'est normal... Bon perso, je ne m'en plaint pas. Le niveau est assez bas ce qui me va très bien. La fréquentation est modérée, ça me va aussi car je n'aime pas jouer des tournois où on 3000 avec rebuy illimité pendant 2 heures et Add-on à chaque pose. Des tournois à 300 ? Ca le fait ! Côté problème de la room, je ne m'en aperçoit à peine car je ne joue pas souvent :-P

Donc voilà, c'était un post essentiellement pour donner des nouvelles.

Que les flops soient avec vous.

PS : Bravo à Bruno pour sa première place au tournoi de HORSE du CP95

lundi 18 juillet 2011

Je suis de retour

Ça fait bien longtemps que je n'ai pas écris pour toute sorte de raison plus personnel les unes que les autres. J'en avais évoqué pas mal lors de mon précédent billet (en mai je crois)
Je reviens mais pour combien de temps ? Est-ce que je reviens vraiment ? Plus ça va et mieux je m'organise. Du coup, je devrais pas tarder à récupérer du temps pour faire vivre ce blog. C'est donc un retour qui devrait durer mais je m'oriente surtout vers le online.

Côté Online, je joue depuis plusieurs semaines (mois ?) en dilettante sur Internet. Je suis devenu un vrai casu de chez casu. Pas de livre, pas de magazine, peu de lecture de blog, j'ai suivi de loin (via Facebook) se qui se passait sur la planête "poker". J'ai joué sur Wina sans objectif et sans pression, mais quand j'en avais envie... avec plaisir. Du coup, du léger mieux. En gros, je n'ai fait que vérifier qu'il n'y a pas de miracle. Pour bien jouer, il faut jouer sans pression, détendu, avec l'envie de jouer.


Ce qui est amusant c'est que je me suis reconnu dans l'article de Craig Tapscott dans le CPF de cet été. Avant, en me mettant des objectifs, je m'obligeais à jouer car je devais respecter des objectifs. Un coup, je n'avais pas eu le temps de faire mon quota, donc il fallait que j'enchaine les sessions, un autre jour, je voulais prendre de l'avance, mais je n'avais pas toujours envie de jouer. Du coup, on balance les cartes au moindre joueur qui fait des coups à la con... Pour bien démarrer une session, il faut avoir envie de jouer. Mais ce n'est pas tout ! J'ai joué dans la contrainte, mais aussi fatigué ou avec d'autres problèmes en tête. Depuis fin mai, c'est fini. Je joue pour me détendre. Il m'arrive même de tchatter avec des joueurs et d'avoir une conversation sympa.

Donc, j'ai joué de temps en temps, quand j'avais un moment de libre... par envie de jouer, par plaisir. Par plaisir est certainement le plus important. Alors mon retour ne se fera pas avec l'objectif d'un certain volume de main ou d'un autre challenge. Les challenges représente réeellement une contrainte et à mon avis augmente la propension au tilt. Alors si un jour je joue plus de 100K mains dans le mois, j'en ferai un billet, si je gagne 200K€, j'en ferai un billet, si je suis qualifié pour un grand tournoi live, j'en ferai un billet. Mais en aucun cas, je ne ferais de billet sur l'atteinte d'un challenge, parfois, peut-être par faiblesse, sur un objectif à court terme, mais rien sur la durée. Attention, je ne juge pas ceux qui le font. Oooohhhh que non. J'écris simplement que ça ne m'a rien rapporté si ce n'est du stress et du mal être.

Je ne jouerai pas non plus en me donnant plus d'importance que j'en ai. Cette dernière remarque est très importante. Elle est inspirée par Duca sur son billet de fermeture de blog. L'emploi de terme comme "fish", "donkey", "aquarium" ou autre, supposent que j'ai naturellement un edge sur mes opposants. Si tel était le cas, j'aurais pulvérisé les limites. Mais ce n'est pas la cas. Je vais donc tenter de trouver mes leaks et faire évoluer mon jeu. Et oui, jouer sans challenge en casu, ne signifie pas rester dans ma médiocrité.

Comment ? En évitant les "on-dit", en relativisant ce qui je lis (qui se veut trop souvent empirique) et en analysant correctement mon jeu. Ce dernier point sera le premier élément de recherche comment identifier les faiblesses de mon jeu ? Le sujet est vaste. Il nécessite de nombreux paramètres. Un gros travail de recherche m'attend et l'été ne sera certainement pas suffisant. J'ai profité de mes vacances en famille pour lire et me former. J'y ai trouvé quelques éléments me manquant contre mes adversaires habituels. Mais je vais soliciter l'aide de la communauté car seul, je ne pourrai pas y arriver.

Plus haut, j'ai bien écrit que mon retour serait online. Je pense mettre le live de côté et le club de poker aussi. J'avais commencé à faire quelques sessions live qui s'avéraient très fructueuses depuis avril (solde positif) en CG surtout. Le live à un avantage certain, c'est qu'on peut jouer et voir ses amis en même temps. Contrairement au room online, on ne se désociabilise pas. Même si ce sont toutes des parties privées, ces sessions sont chronophages par rapport au net. On commence à 19h pour finir à 3 ou 4 heures quand les gars n'ont plus une tune ou d'envie. Sachant que ce sont en plus des parties à faible enjeu, ce n'est pas financièrement rentable. Ce seront donc les seules parties que je ferai. Je voulais m'inscrire cette année en cercle, mais à quoi bon payer 100 euros une cotiz' pour y aller trois ou quatre fois dans l'année ?
Ensuite au niveau du live, il reste le jeu en club. Pour être honnête, je ne vais plus vraiment au club. Je me suis mis à l'écart ces deux dernières années (involontairement) ce qui m'a valu d'être mis à l'écart ensuite.
De plus, l'ambiance a beaucoup changé depuis les débuts. Je n'ai plus la même envie d'y jouer que d'habitude. Le multi-table, les 6 ou 7 caves dans la soirée, les soirs à 12 avec des side-bets, tout ça a disparu. Les dernières fois où j'y suis allé, un joueur a même demandé pourquoi on devait fait des SnG dès le début de la soirée... Il lui a été répondu qu'il n'y avait aucune obligation et du coup, plein de joueur qui pensaient que le CG arrivait plus tard dans la soirée se sont fait une table. Ce simple exemple illustre pour moi le fait que le club échappe à ses adhérents. Si je devais retourner vers une asso, ce serait plus vers une plus proche de chez moi.


Donc à moins d'un changement de dernière minute, mon futur sera plus vers le online, dans la joie et la bonne humeur. ;-)

dimanche 22 mai 2011

Y-a-t-il un joueur sur le blog ?



Non je n'ai pas disparu. Je n'ai pas non plus été enlevé. Enfin si j'ai été enlevé par des extra-terrestres, mais c'était il y a bien longtemps. Donc rien à voir avec mon absence du blog.

J'ai mis le poker un peu de côté, même si je joue de temps en temps sur le net (une quinzaine de partie ce mois-ci).



Pourquoi donc ?
Tout d'abord et comme d'habitude le boulot. Je suis souvent en déplacement en ce moment. Donc peu de temps pour jouer et encore moins pour l'asso.

Les déplacements, c'est la plaie car ça prend du temps et on est jamais bien installé pour joué. Les transports ne sont pas encore équipés en Wifi, quand à leur manque de ponctualité...
J'ai déjà essayé de jouer à l'hotel plus d'une fois mais généralement les connexion ne sont pas stables.






Ensuite la vie personnel. Depuis quelques mois, nous savons qu'un heureux évènement va arriver en octobre et je dois impérativement terminer les travaux de la maison pour cette date. Après, on passera à l'entretien ;-)
Oui avoir une maison, c'est prenant. Mais quand en plus, on est maniaque et qu'on veut que la maison soit exactement ce qu'on a en tête, ça peut virer à la catastrophe... Enfin je me soigne.

Donc oui plein d'excuses pour laisser le poker de côté ! Mais je reste en veille tout de même.
Concretement, le peu que j'ai joué est positif. Je reste sur les SnG je perds moins, même si le volume n'est pas significatif. J'ai fait quelques freeroll et touché à chaque fois quelques centimes. Cet après-midi, j'ai même laissé tournée mon freeroll car comme tout le monde s'est réveillé à la maison, j'ai repris mes activités d'ouvrier. Résultat je dois finir dans les 90 pour 5000 partant.

Côté room, je suis toujours sur Wina mais j'ai aussi ouvert un compte sur Winga. J'ai pas encore vraiment pris mes marques, mes c'est un réseau qui me plait.

Donc ce n'est pas une pause, mais juste un changement de priorité. Je reprendrais certainement assiduement durant l'été car j'aurai pas mal avancé personnellement et professionellement.

So, see you soon.

mercredi 20 avril 2011

C'est triste

On ne parle quasiment que de ça. Sites et rooms misent HS par les autorités américaines, pro "sans room fixe" ou en mal de sponsoring... Ça mobilise les blogs et les sites d'actualités.

Bien sûr comme beaucoup de monde, je me sent concerné par tout ça. Je me sens plus concerné par la
fermeture d'AP. C'est une room que j'ai beaucoup aimé. J'y ai eu mes plus gros gains et mon meilleur cash out.

J'ai toujours beaucoup aimé cet room car elle accueillait tout le monde sans distinction. Certes ils accueillaient des joueurs US, mais aussi des français malgré le passage en .fr. J'y ai joué il y a quelques jours.

Je l'aimais aussi car j'y gagnais en CG. J'y jouais sans pression car personne que je connaisse n'allait sur ce réseau. J'y ai fait quelques sessions de NL10 (mes seules vraies).

Je ne rencontrais quasiment que des étrangers ce qui était assez convivial. J'y rencontrais régulièrement les mêmes joueurs.

Je n'y aimais pas les joueurs US qui se la racontaient un peu trop souvent : "Quoi tu suis un tapis PF avec ppQ ??? Les frenchies sont vraiment des fishs !". Bon parfois, c'était quand même justifié. Si je n'avais pas de leak je jouerais un peu plus haut plus souvent ;-)

En fait, j'aimais tout simplement jouer sur cette room avec certains joueurs avec qui je discutais bien.

Même si je n'y allais plus trop, même si j'avais quasiment tout retiré par peur avant le .fr, je suis "triste" pour cette room qui, contrairement à PS ou autres qui refusaient le français mais acceptaient les joueurs US, acceptait tout le monde sans hypocrisie.
C'est dommage, même pour les autres, que les autorités américaines fassent fermer ces sociétés qui ont si longtemps été tolérées. Mais on y peut rien ! La course 2012 à la maison blanche va bientôt commencer.

jeudi 7 avril 2011

Petite escapade

Ca sent l'été qui approche. Les zozios chantent, les jupes raccourcissent.

Je décide de faire une petite entorse à mon programme poker habituel.

Allez hop, je vais faire des MTT.
Mais je n'ai pas envie de faire n'importe quoi à n'importe quel prix. Ca fait dix ans que je n'ai pas fait un MTT contre que des inconnus.

Donc il est 18h00 quand je m'inscrit à deux MiniRoll. Un à 0,50 et un à 0,25.

Je vais ma petite vie et m'occupe de mes enfants, madame rentrant tard. Quand soudain je me souviens...
Ca fait 45 minutes que mon tournoi semi turbo est commencé. Le temps de me connecter, j'ai 1800 (3000 dans le stack de départ) et les blind sont de 150/300. Je suis mal !
Le deuxième va aussi bientôt commencer. Donc je me dis que le second sera ma deuxième chance.
Je balance pas mal mes jetons au milieu sur le tournoi 1. J'ai pas grand chose à perdre et je tente le tout pour le tout. Miracle ! Ca passe, une fois, ça passe deux fois...
Cette main va me relancer.
Winamax - €0.50+€0


200/400 NL (9 max) - Holdem - 9 players

Hero (BB): 2,762.00
UTG: 2,911.00
UTG+1: 16,858.00
MP: 4,865.00
MP+1: 2,643.00
LP: 3,805.00
CO: 1,775.00
BTN: 20,498.00
SB: 13,165.00

Hero posts ante 40.00, UTG posts ante 40.00, UTG+1 posts ante 40.00, MP posts ante 40.00, MP+1 posts ante 40.00, LP posts ante 40.00, CO posts ante 40.00, BTN posts ante 40.00, SB posts ante 40.00, SB posts SB 200.00, Hero posts BB 400.00

Pre Flop: (960.00) Hero has A:heart: A:spade:

UTG raises to 800.00, fold, MP calls 800.00, fold, fold, CO calls 800.00, BTN calls 800.00, fold, Hero raises to 2,722.00 and is all-in, UTG raises to 2,871.00 and is all-in, MP calls 2,071.00, CO calls 935.00 and is all-in, BTN calls 2,071.00

Flop: (13630.00, 5 players) 3:club: 6:club: 8:diamond:
MP checks, BTN bets 2,000.00, MP calls 1,954.00 and is all-in

Turn: (17538.00, 5 players) 4:heart:

River: (17538.00, 5 players) 3:spade:

UTG shows 7:diamond: A:club: (One Pair, Threes) (PreFlop 5%, Flop 8%, Turn 11%)
MP shows 9:club: T:diamond: (One Pair, Threes) (PreFlop 12%, Flop 15%, Turn 8%)
CO shows T:spade: J:spade: (One Pair, Threes) (PreFlop 16%, Flop 4%, Turn 0%)
Hero shows A:heart: A:spade: (Two Pair, Aces and Threes) (PreFlop 51%, Flop 64%, Turn 76%)
BTN shows K:heart: K:club: (Two Pair, Kings and Threes) (PreFlop 16%, Flop 9%, Turn 5%)
Hero wins 13,183.00
BTN wins 4,355.00
Ca fait bien longtemps que je ne me suis pas fait craquer les As ! Après cette mains d'autres similaires viendront et jusqu'à l'approche de la bulle. Là un long moment à passer... Les vols ne passent pas et je suis souvent suivi. Rien ne rentre !

On est encore une vingtaine et les mains reviennent mais je ne ferais plus d'éclat. Un push de trop et je finis à la 14° place.
Sur le second tournoi ? Que dire. En fait, j'étais tellement absorbé par le premier que je l'ai laissé filer : 240° sur 954. Bon le fait est que je n'avais pas besoin de m'inscrire à un second tournoi. ;-)

Ca faisait si longtemps que je n'avais pas fait de tournoi que ça méritait un billet. Non ?

mercredi 6 avril 2011

Bilan Mars 2011

Je suis loin de l'exaltation du début du mois. L'enchainement des 1° et 2nde place m'avait propulsé dans les nuages. En analysant mon jeu, je me suis rendu compte de quelques problèmes.

Premièrement, plus je gagne, plus je joue large. Ce n'est pas non plus n'importe quoi ! Non c'est simplement plus de call light injustifiés qui virent à l'horreur pour mon adversaire...
Deuxièmement, il ne faut plus que je multitable. Il y a deux raison à cete remarque. Isabelle (avec qui j'analyse quelques sessions) me l'a fait remarquer par quelques remarques du style "Pourquoi tu steal pas ici ?" "Pourquoi tu couche AQ UTG à la bulle ?" Clairement, plus j'ai de table ouverte et plus je fais d'erreur car il faut répondre vite. C'est ce qui est ressorti dans la grande traversée du desert du milieu de mois. Dès que j'ai arrêté, j'ai remarqué de nets changements. En plus, j'ai remarqué des joueurs qui revenaient plus souvent et surtout des joueurs de mon club. La seconde raison est que lorsque mes enfants sont malades ou ont du mal à dormir, plus j'ai de tables ouvertes et plus c'est difficile de tout gérer. Même si ça n'arrive pas si souvent, il est préférable de multitabler une heure après le coucher des monstres. Depuis que j'ai arr^été de multitablé, les choses se sont améliorées.
Troisièmement, arrêter le tracker. Je ne l'utilise plus qu'avec parcimonie. Le tracker ne sert pas à grand chose pour le moment.
Quatrièmement, j'ai décidé de me recentrer sur une seule limite. J'avais décidé de mixer un peu le 0,5€ avec la 1€ mais ce n'est pas une bonne idée car sur les 0,5, le jeu est nettement plus faible. Ma BR étant encore fragile, je vais rester sur la plus basse des limites. De plus, j'ai mal gérer mon volume de partie et du coup j'ai voulu rattraper mon retard ce qui a été préjudiciable.

Au niveau des objectifs
- 93 tournois => Failed : je n'ai fait que 78 tournois.
- Mixer 0,5 et 1 => OK
- Faire progresser la BR => OK
Là j'ai pas mal de taf, donc je fixerai mes objectifs pour le mois à venir à la fin de la semaine.

vendredi 1 avril 2011

Poissons d'avril !

En fait, je ne voulais pas m'embeter à monter tout un bateau pour en arriver à ces mots : POISSON D'AVRIL !
Du coup, je le dis directement, c'est plus original... ou pas ;-)

mercredi 30 mars 2011

Petit diner entre fish

Au menu de ce soir, nous avons décider de faire du poisson avec trois déclinaisons.
La salle de restauration est placée chez Winamax. Et seul des Top Player sont choisis (un peu au hasard). Ce sera de simples SnG 0,50. Le but est de mettre une note sur 30 la plus faible possible.

En entrée, la course du fish. Vous prenez une table bien remplie que vous placez en hauteur. Un stepper devant avec un cardio sur la poitrine. Objectif rester dans la zone cible pendant tout le tournoi. Ce fut très amusant. Un poil tiltant quand on est à la bulle et que mes bpm passent sous les 130... Ca s'est tout de même bien passé, et je fini sur une note positive (2/10).
(note pour plus tard ne pas prendre la même zone cible que pour les sorties extérieures)

En plat principal, une brandade de 8ball. Il est très déroutant de laisser la 8ball prendre des décisions à ma place. Surtout quand dès la première main 4 joueurs partent à tapis. "Chère 8ball, dois-je suivre ces malades mentaux ?" "Pas question !" me répond-t-elle. Cool ça m'arrange. QJvsJTvsAKvsAT :-o C'est pas beau du tout. Ce sera comme ça régulièrement. C'est moi ou le niveau descend constamment ? Au final, je fini sur une note amère AJs vs AJo qui fait flush backdoor (5/10).

En dessert, ce sera une salade de connecteurs. Du connecteur et uniquement du connecteur dans toutes les positions. Les grosses pp sont autorisées (JJ+) ; c'est un peu ma chantilly. Ce fût certainement la plat le plus amusant. Chattard est le terme qui me définira le mieux sur les premières mains. Je touche les flops voire les turn que je vois. En fait, je me mors même les écailles d'avoir jeté A2o (réflexe conditionné) qui fait double paire sur le flop. La phase de Push/Fold est la plus drôle. Pusher 89o face à 2 stack qui ont le double de moi est assez flippant. J'aborderai tout de même le HU sérieusement après avoir fait à moitié tilté mon adversaire avec un 78 carreau qui touche sa flush back door. (1/10)

Pourquoi ce menu ? Suis-je devenu fou ? Non, mais en ce moment c'est déchatte sur déchatte. un brelan se fait craquer par une quinte backdoor, une dp est callé par air qui fait flush sur la river... C'est un véritable festival depuis plus d'une semaine. Aujourd'hui, je me suis fait callé une relance 4BB par T5 à trèfle qui touche son trips avec deux 5 au flop... En même temps, je ne sais pas pourquoi je râle, c'est vrai que c'était suited.
Donc ce n'était qu'une récréation ! Et ça fait du bien. Note global (8/30) pour 2,10 de gain net.

Bon une petite main qui m'amuse et que je ne commenterai pas. Non rien. Le niveau est bien trop haut pour moi. Je ne peux pas comprendre actuellement ce niveau de réflexion. ;-)



Winamax - €0.45+€0.05

20/40 NL (10 max) - Holdem - 10 players
Hand converted by PokerTracker 3: http://www.pokertracker.com

UTG: 1,400.00
Hero (UTG+1): 2,940.00
MP: 1,670.00
MP+1: 1,470.00
MP+2: 1,310.00
LP: 131.00
CO: 2,754.00
BTN: 360.00
SB: 1,755.00
BB: 1,210.00

SB posts SB 20.00, BB posts BB 40.00

Pre Flop: (60.00) Hero has Qs 5c

UTG calls 40.00, fold, MP calls 40.00, fold, MP+2 raises to 80.00, LP raises to 131.00 and is all-in, fold, fold, fold, fold, UTG calls 91.00, fold, MP+2 calls 51.00

Flop: (493.00, 3 players) Jc 2c 9c
UTG bets 247.00, MP+2 raises to 494.00, UTG calls 247.00

Turn: (1481.00, 3 players) 2s
UTG bets 40.00, MP+2 raises to 80.00, UTG raises to 120.00, MP+2 raises to 160.00, UTG calls 40.00

River: (1801.00, 3 players) 3h
UTG bets 615.00 and is all-in, MP+2 calls 525.00 and is all-in

lundi 28 mars 2011

Un peu de caritatif

Hier, dimanche 27 mars, a eu lieu le tournoi du Lions Club de Saint Gratien. Ce tournoi a été organisé avec la participation du Club Poker 95.

Le but était de réunir de l'argent pour faire partir des enfants en vacances. Donc tournoi gratuit avec de nombreux lots mis en jeu par de généreux donateurs (premier lot,une télévision écran plat 81 cm).
La cause est belle et les lots très prometteurs... mais la publicité manque un peu.

L'organisation se passe très bien. Le Lions vient chercher les tables et l'installation se passe sans accroche.
  
La buvette est prête, et tout peu commencer... Avant un déjeuner entre membres "installateurs" pour prendre des forces.
Je ne serai malheureusement pas de la bataille car j'ai d'autres occupations dans l'après midi, mais ce sera avec regret.
Les premiers arrivants sont là vers 13h00, les inscriptions se font et la bataille peut commencer.

Pendant les premiers ébats (si si ébats, car parfois, ils y a des comportements et cris bizzares dans les tournois), j'en profite pour discuter avec les membres de Lions Club qui m'expliquent le champ de leurs activités. Ils sont très actifs et déterminés. C'est l'occasion pour moi de découvrir cette organisation très complexe, première ONG tout de même !

Donc le tournoi se passe bien, il y a plein d'action et je regrette toujours plus de ne pas participer. Harry (un des 4 fishtastiques) remporte ce tournoi.

J'aime cet aspect du poker. Le poker au service des associations afin de récolter des fonds. Le problème ici, c'est qu'il y a eu peu de publicité et que seulement une cinquantaine de joueurs se sont déplacés. Mais lorsque que la pub est bien faîte, ce sont des centaines de joueurs qui peuvent se présenter pour faire avancer les choses (maladies autoimmunes, cancer, enfants déshérité, pauvreté...)

Prochaine étape pour le club, la Vie Selon Noémie !

jeudi 17 mars 2011

Etre un joueur tight, c'est quoi ?




Il y a quelques temps, je lisais divers articles et posts sur des forums sur le fait d'arriver à jouer tight. Le défi en cours de lancement sur le forum du club (tight vs large) m'y a fait rapidement repenser.
La vie d'un joueur tight est loin d'être facile. Elle se résume en quelques points :

C'est une vie de frustration ! On broie vite du noir dans ces cas là. Car on sait qu'on est exploitable, mais on sait aussi que jouer ainsi est moins générateur d'erreur. Cette situation est dure car il y a l'envie de jouer. Le spectre d'un downsing ou d'un tilt incontrôlés est constamment présent. La frustation est de ne pas voir de mains jouables. Cette situation est souvent dure à vivre mais peut être amenuisé par le fait de jouer plusieurs tournois en même temps. C'est d'ailleurs un grand avantage car avec un jeu naturellement tight.

Etre tight n'est pas facile à vivre car il s'agit d'une façon de penser. Les remarques et les critiques fusent régulièrement sans essayer de comprendre pourquoi le joueur est tight ou hypertight. Nous ne sommes pas tous égaux lorsque nous commençons à jouer (larges, serrés, aléatoires...).
Chacun joue avec sont propre processus de pensée. C'est en comprenant ça (consciemment ou non) que le joueur fait évoluer son jeu. Donc pas de panique si tu es un joueur tight qui n'arrive pas à diversifier ton jeu, ça viendra.

Pour casser son image, le joueur tight dispose tout de même de quelques outils :
  1. L'investissement de 10% de son stack de départ hors position. Il s'agit de casser l'image pour aller chercher ses flops avec des mains à potentiel. Souvent ces mains ne sont pas jouées par le joueur serré car il est vite la cible des LAG. En jouant oop ces mains, le joueur pourra casser son image afin d'être moins exploitable. Le revers de la médaille est que le joueur en question ne doit pas non plus avoir une image loose. 10% du stack est un investissement (à moins d'être en deep). Il ne faut donc pas attendre trop longtemps pour jouer ces mains mais ne pas non plus tomber dans l'inverse et tout dépenser dès la première mains. Et pas question de dépasser la limite car si tu la dépasses, tu reviens dans un jeu habituelle. Quoi ? Qu'est-ce qu'il dit le monsieur ? Le monsieur dit seulement que si tu as 150 à investir et que tu dois suivre une relance de 160, alors il faut que tu considères que ces 160 sont à mettre avec ta rangehabituelle de call ou de raise mais pas avec ce "budget de 150" que tu t'es attribué. Il faut beaucoup de rigueur avec cette façon de faire.
  2. Jouer les joueurs. La plus grande force du joueur serré est qu'il a du temps. Il faut donc mettre ce temps à profit. Pour ce faire, le joueur peut librement observer la table. En tournoi, ce n'est pas négligeable car en théorie, il est là pour plusieurs heures. Cette observation lui permettra de repérer qui l'exploite et qui lui ressemble. Une range de steal ou de resteal bien étudiée lui permettra d'exploiter son image afin de coucher ses agresseurs. Au bout de deux fois, les agresseurs se calmeront naturellement.
  3. Il faut être agressif. Le pire des cas est d'être serré et passif. Là , c'est l'exploitation assurée ! le TAG a un avantage, c'est que ses relances sont respectées et que s'il est suivi, il a la certitude d'avoir une bonne main en face de lui. Donc le TAG (tight agressif), pourra exploiter sa faiblesse pour la retourner contre ses adversaires qui veulent le "maltraiter" pour lui prendre de la monnaie facile en 3 ou 4 ou 5 bettant. Le all-in d'un TAG sera ignoré que par des joueurs débutant qui sont larges et qui pensent qu'un joueur bluff car ils sont eux-mêmes en bluff.
Le défi dont j'ai brièvement parlé m'amuse beaucoup : les tight contre les larges. 
Les joueurs ont bien sûr conscience qu'une seule manière de jouer n'a aucune chance d'aboutir à un résultat probant même sur plusieurs années. Mais c'est pour le fun et les "chambrages" possibles après que c'est intéressant :-)
Je proposerais aussi d'autre défis :
  • Les matheux contre ceux qui jouent au filling,
  • Les joueurs live contre les joueurs online,
  • Ceux qui boivent du Cola contre ceux qui boivent du Perrier (les Perrier-citron sont acceptés),
  • Les geeks contre les littéraires...
Non je ne tourne pas ça en ridicule. Ces petits défis m'amusent sincèrement peuvent permettre d'avoir une bonne ambiance dans un club ou dans un cercle d'amis, et de rappeler que le poker n'est qu'un jeu à l'origine ;-)

mardi 15 mars 2011

7° tournoi de l'année au CP 95

Dimanche j'ai participé au 7° tournoi de la saison. Ce fut plutôt le second pour moi cette année.

La nuit d'avant fut assez courte. Donc le début du tournoi est à 10h00 et quelques cafés ne sont pas suffisant. Ma première table est plutôt correct. Les joueurs larges sont à ma droite et les joueurs plus serrés sont à ma gauche. Je n'ai pas trop eu le temps de me préparer un plan de jeu, mais j'ai décidé de jouer serré pour m'approcher de la TF. Mais je comptais devenir plus agressif avant les pauses pour exploiter les joueurs ne voulant pas sortir avant cette pause. Durant toute la matinée, je suis pas mal respecté. J'ai même tendance à agresser les joueurs larges. Normal de leur côté, il y a deux joueurs absents ce qui représente pas mal de deadmoney. Je vais naturellement élargir ma range car je n'ai jamais besoin de montrer mes mains allant jusqu'à 2 barrel le joueur le plus LAG.
En gros la matinée se passe bien et je me maintiens au dessus du stack moyen durant toute la matinée. Je ne prend tout de même pas de risque inutile. N'en déplaise je joue surtout la survie car je me suis trop souvent fais sortir par des joueurs aléatoires sur les premiers niveaux. Mon principal objectif de la matinée est d'arriver à l'après-midi. Un petit regret est la sortie non méritée de MyKQ qui sort avec une ppQ contre un 5-7o qui chatte sa double paire au flop. Pour les mauvaise langue, ce n'est pas moi le chattard.
La pause déjeuner arrive et je dois changer de table. Le temps de déplacer les jetons, et je vais manger.
La seconde partie de la journée est théoriquement la plus longue. Et pour être longue, elle va l'être. La seconde table est plus dynamique et les stacks sont plus importants. Il y a quelques joueurs aléatoires donc je ressers mon jeu et j'attend les bonnes mains. Mon stack descend et jusqu'à ce que nous soyons une 20aine, je me maintiens à la moitié du stack moyen. Pas grand chose à dire, je tente de jouer au mieux ce jeu que je connais si bien le VTAAMF (very tight as a mother fucker). La bulle arrive et je fais un rapide état des lieux. j'ai entre 20 et 30 K et la TF va accueillir des joueurs avec minimum 80 K. Je decide donc de push alors que je suis au bouton et que la joueuse en SB (shortstack) n'a quasiment pas le choix. Je compte sur mon image pour coucher le joueur à la BB qui est aussi un joueur sérieux et solide. Il hésitera beaucoup, mais me laissera seul dans le coup. QJs vs Jxo. Ma main tiendra et me fera débuter la TF avec 60 K.

Ca s'annonce de plus en plus chaud. La stratégie de la survie a payé mais maintenant il va falloir prendre des risques. Le problème est que tous les joueurs présents ont conscience de leur force sur moi. Il faudra donc que je prenne un maximum de risque lorsque je suis en tête à tête. J'offre peu de résistance laissant les autres s'entretuer. La TF se réduira de moitié avant que je commence mon "chattament". J'élargie ma range de call et de push en conséquence. Cette strategie paiera plutôt bien. En fait, ce type de startégie est grandement aidé par la fatigue de la journée et de la nuit précédente. Pour parfaire ce mélange, il suffit de rajouter le commentaires des personnes autour de la table. Cette TF est très longue et éprouvante. J'ai toujours beaucoup de mal avec les HU, du coup, je tente de m'envoyer en l'air rapidement. Mais les dieux de la chatte sont contre avec moi. Les rivière assassines tombent comme des couperets et me font même prendre l'avantage pendant un court instant.
Quoiqu'il en soit, je finirai par perdre en HU face à Oko qui a très largement mérité sa victoire. VGG Oko et bravo aux autres car cette TF ne relevait pas de la coincidence.

mercredi 9 mars 2011

Accès à la piste d'envole

PNC aux portes. Armement des toboggans et vérification de la porte opposée.



Mesdames et messieurs, ici votre commandant de vol Tétram qui est heureux de vous accueillir à bord du SnG319. Ce SnG étant immatriculé en France, les consignes vous seront dictées en français.

Nous nous allons bientôt décoller. Les conditions de vol semble plutôt bonnes en comparaison des précédentes rotations. Le ciel est nuageux et j'espère que nous pourront naviguer à une moyenne de 1€ pour 3 tournois par jour ce qui est ce qui semble se préciser depuis le départ du mois.

Nous prévoyons tout de même quelques turbulences sur le trajet. Pour les petits désagréments, des sacs à vomis sont placés dans la pochette devant vous. Si vous en avez besoin, des hotesses pourront vous en fournir de nouveaux.
En cas de dépressiorisation, des masques à oxygène tomberont devant vous pour vous permettre de resister au tiilt.

Nous vous souhaitons un bon voyage sur notre compagnnnniiiiiiiieeehhheeeeuuuu.

Merde une turbulence !

mardi 1 mars 2011

Bilan Février 2011

Comme annoncé plus tôt, ce mois fut pas très prolifique. Et c'est bien dommage !
Avec le nombre exceptionnel de 21 SnG dans la mois, dont 1/3 sur les trois derniers jours (quasiment tous payés), je réalise le bonus exceptionnel de 2,40 euros ramenant ma BR à son point de départ. Wahou ! Je suis vraiment trop balaise.
Plus sérieusement, je me suis défait de la bulle qui était systématique fin janvier. Je n'ai pas suffisamment de volume, mais j'ai formalisé ma range que je vais essayer d'affiner suivant l'évolution du tournoi.
Cette "étude" m'a aussi permis de progresser sur les quelques tournois auxquels j'ai participé. Pour le tournoi du CNIC, j'ai réussi une belle remontée (à confirmer ce soir). Je ne pense pas être qualifiable au final, mais j'ai gagné plus de 35 places en deux tournois. Sur le dernier, un petit problème de connexion (que j'avais emprunté ^^) m'a stoppé net à la 22° place.

J'ai aussi décidé d'essayer de monter un groupe de travail pour la SnG en Low BI. L'idée est partie hier, mais je la rumine depuis plus d'un an. C'est toute une organisation... Pour le moment, je n'ai fait la proposition qu'au club car il est plus facile de travailler avec des gens qu'on peut rencontrer physiquement.
Espérons que ce travail porte ses fruits pour tous les participants.

Pour le mois de mars l'objectif est une moyenne de 3 tournois par jour. Il faut donc qu'à la fin du mois de mars j'ai atteint 93 tournois réparties entre des buy-in à 0,5 et 1€, sans y laisser ma BR ^^.

jeudi 24 février 2011

Une cave pour les restos

??? Mais non, je ne demande pas de l'aide pour la constitution d'une cave dans un restaurant ???
En plus rincevent est capable de passer par là et de tout boire car il a pas eu son compte chez joa ;-).

NON !
(ton grave) L'affaire est plus sérieuse. (ton chantant) "Moi, je file un rancard à ceux qui n'ont plus rien. Sans idéologie, discours ou baratin. On vous promettra pas les toujours du grand soir. Mais juste pour l'hiver, à manger et à boire." Le problème c'est qu'ils sont nombreux.

(ton grave) Ca coute rien mais ça apporte à ceux qui en ont besoin. Alors voilà :
(ton normal) Le "truc" bien c'est que de gros groupes comme Danone et Carrefour sont mobilisés pour ces opérations. En attendant que les groupes "jeux et poker" y participent, ce sont les blogueurs qui relaient l'informations.
Le 4 et 5 mars, allez faire vos courses car plus de 41 000 bénévoles seront là spécialement dans toutes la France pour une grande collecte alimentaire.
Amis blogueurs vous pouvez aider en publiant simplement un poste parlant des Restos du Coeur et de l'opération. Si vous voulez aller plus loin vous pouvez offrir une cave (ou plus, je ne pense pas qu'il refuse... en fait non je pense qu'il vont accepter... MAIS ne donne pas tout car je suis aussi une association et je prend aussi ton stack don si tu veux) en vous rendant https://dons.restosducoeur.org/ C'est sécurisé !
(petit sarkosy diable sur l'épaule) "Et en plus c'est déductible des impôts, Hein Carla ?"
On peut aussi se bouger les fesses et aller aider ;-)

mardi 8 février 2011

Bilan janvier 2010

C'est avec beaucoup un petit peu de retard que je vers vers le bilan.
Le mois ne s'est pas pasé comme je le souhaitais et février ne sera pas beaucoup mieux. Pour être clair, les déplacement sont réellement un frein à la pratique du poker online.
Je n'ai pas mes stats avec moi, mais j'accuse a peu près 1 euro de pertes sur le mois de janvier. C'est ridicule. Déjà que quand je gagne c'est léger, mais je ne suis même pas capable de me broke ou de perdre avec panache.
Il est vrai que je n'ai pas beaucoup de mains à analyser en raison du peu de jeu pratiqué (environ 30 SnG dont 1/3 en 1€ et 2/3 en 0,50€. J'ai cumulé les bulles et ce n'est pas fait pour me plaire. J'ai réussi à améliorer mes débuts de tournois pour ne pas jouer mes bulles à la dernière position, mais ce n'est pas suffisant.
Je me retrouve très souvent dans des 50/50 que je dois remporter la moitié du temps. Mais par contre je perd tous mes 70/30 ou 80/20 sur la bulle. Je pense que c'est cette partie qui la plus dure à gérer. J'en viens parfois à hésiter des mains non faites à la bulle ou de relancer me disant que suivre pour voir le flop serait préférable (même si mon adv est commit du coup).
En gros, je pense qu'il faut que je soit plus actif sur la seconde phase du jeu afin non pas de monter un plus gros stack mais de jouer le dissuasion des mains hyper spéculatives à la bulle.
Je ne renonce cependant pas. J'ai décidé de jouer un tiers de mes parties à 1€ et de revoir un peu ma gestion de BR.
Le fondamentaux sont aussi en cours de revu. J'ai décidé de formaliser ma range en fonction de la phase de jeu et de la typologie de la table. Du coup, pour février, je ne me met pas d'objectif. Je vais juste travailler sur mon jeu et le formaliser. Ce sera déjà pas mal. Un mois ne sera pas suffisant et je finirai certainement de régler mon jeu sur les mois à venir.

lundi 17 janvier 2011

La mi parcours mensuel du mois 15 jour après le début

Me voici donc à deux semaines de mon retour en SnG et putain que c'est dur. Je suis en yoyo permanent. J'ai beaucoup de mal à trouver mes repères et le cumul les bulles. Ca par contre ça commence à me gonfler. Pour être exact, j'ai joué en moyenne 3 SnG par jour. Sachant que la semaine dernière j'étais en déplacement, j'ai tenté le jeu par une connexion d'hôtel le premier jour et j'ai arrêté une fois mon tournoi fini.
C'est une horreur ! J'en ai profité pour réviser les bases. Sauf que quand je regarde la théorie, j'ai un peu de mal à la mettre en pratique. Pourquoi, tout simplement parce que 73% des mes mains sont dans les 90 plus mauvaises mains de départ. Donc attendre de bonne mains est un peu long et pas profitable avec une telle stat. Le jeu tight, je connais. Certains diront même que je vais trop loin, mais en NL2, ça m'a beaucoup aidé. Mais en SnG, j'ai la pression des blinds et les antes qui arrivent avec des structures en général assez rapides. Du coup je panache un peu plus mon jeu avec des calls de l'espace.
Je rencontré quelques joueurs avec qui j'arrive à chatter pendant les tournois. Une certaine ambiance commence à s'installer et ça c'est cool.
Bon comme tu l'auras compris, ce début de mois ne se passe pas à l'idéal, mais je pense qu'il s'agit de réglages à faire. Je n'avais pas joué en SnG de manière sérieuse depuis bien (trop ?) longtemps.

Comme je devais me divertir un peu dans la grisaille de la Baule, je me suis décidé à réécrire les paroles de Céline Dion "Je sais pas" :

Détourner des rivers, feinter des turns
Voler des flops, je saurais faire
Défier des machines, narguer des lois
Les foudres de l'Etat, ça m'effraie pas
J'sais prendre un bad, le rendre aussi
Fixer des côtes, ça j'ai appris
J'suis pas victime, j'suis pas colombe
Et pour que je tilte, faut me badbeat
Je sais les Rincevent, je sais les Eiffel
Mais la vie sans poker, je sais pas
Je savais le silence depuis longtemps
Derrière mon écran, mon goût du sang
Méchant check, 4bet foireux
Call de MyKQ, j'en ai peur
Je sais me défendre, j'ai bien appris
On est pas des fishs par ici
Je sais les Enkil, je sais le Harry
Mais la vie sans poker, je sais pas
SnG après SnG, table après table
Chaque minute, j'ai cru le tenir
J'voudrais apprendre tilt après tilt
Mais à qui demander des goodbeat ?
Je sais les VdF, je sais les Alco
Mais la vie sans poker, je sais pas
Je sais pas
Je sais pas

Ce n'ai pas pour montrer mon talent artistique (on arrête de rigoler, je te vois ), mais comme je l'ai fait, pourquoi ne pas le publier... D'autant que cette chanson se prête plutôt bien au thême poker.

NEXT !

mercredi 5 janvier 2011

Nouveau championnat des bloggers

C'est avec un grand plaisir que je vais participer à une ligue de blogger porter par le fameux Rincevent himself.
Vous savez peut-être déjà, mais je ne suis pas un grand habitué de ces championnats. Cependant Rincevent est un blogger que je lis avec plaisir très régulièrement. Du coup, même si je ne le connais pas, je lui fais confiance. De plus, sa formule a de quoi séduire. Le système pyramidal ayant déjà fait ses preuves (dans les championnats comme dans la vente), c'est évidemment ce dernier qui a été retenu.
Mais ne soyez pas effrayés, si vous perdez rapidement un système de multi repéchage est prévu pour garder votre buy-in vos chances de gains.
Les gains ? Tout est prévu, afin que la room ne mette pas la main à la poche, 50% du buy-in est garanti sur chaque manche. Le reste servant à financer la finale et les frais d'organisation (publication des résultats sur le blog et tenue du fichier excel du classement). Pour la finale, c'est bien évidemment un HU qui verra s'affronter Rincevent le premier et le second.

Alors vous en êtes ?

mardi 4 janvier 2011

Résolution (poker) 2011

C'est quasiment un passage obligé pour toute personne désireuse de progresser. Donc je m'y colle.

Durant 2011, je vais me concentrer sur les sit'n'go avec un objectif de monté de limite tous les 6 mois. Donc je pars sur le principe qu'il faut toujours avoir au minimum 60BI pour jouer une limite. Ce qui fait qu'après avoir perdu près de 10 euros en CG, je pars avec une BR de 50 euros. Je dois donc être en SnG1 fin juin et SnG2 avant la fin d'année. Je jouerai essentiellement des 1-table fullring durant le premier trimestre puis début avril, je réévalurai le type de table que je jouerai.
Je laisse le CG de côté pendant le premier trimestre puis j'y reviendrais progressivement que ma BR me permettra d'entrée en NL5 (donc minimum 30bb).
La room sera Winamax que je quitterai occasionnellement pour des tournois sur d'autres rooms.
Je vais recommencer les tournois. Je commence par quelques freeroll pour me réhabituer au mode tournoi. puis des 1 euros dès que la BR atteindra les 100 euros.

Je vais aussi essayer de me faire coacher sur les SnG à partir de l'été prochain. L'objectif est donc bien de progresser. Encore une fois, il me faudra une BR suffisante pour financer ce projet. Du coup, jusqu'à juin, je travaillerai sans coach au début. Les livres et les forums seront mes alliés.

C'est tout pour le moment

Bilan décembre et 2010

Le mois de décembre se termine et c'est l'heure du bilan mensuel et annuel.

Commençons par le plus facile. Ce mois-ci avait très bien commencé à la mi décembre, je totalisais plus de 2000 mains et j'avais engrangé plus de 16 euros en 9 jours de sessions. J'avais donc atteint mes objectifs du mois bien en avance. Puis la seconde moitié du mois fût une sorte de descente aux enfers. Plus rien ne passait. Tous mes 90/10, 80/20, 70/30 à la trappe. Je me fait craquer les As par 64o préflop et oops (c'est celle qui a eu le plus de mal à passer) qui me fait stopper quelques jours pour éviter le tilt. Aucune mains ne passe. J'ai pourtant bien serré mon jeu, mais rien ! Avec plein de rencontre type ppK contre ppA, ppJ vs ppQ, etc. Et bien sûr, j'ai toujours la paire inférieure et je n'obtiens jamais de miracle. Bilan, plus de 4000 mains et un léger bénéfice de 0,55 euros. Bon OK c'est ridicule !

J'ai donc cash out ma fortune, pour me mettre sur Winamax le 30. Et là scenario semblable 2 premières caves perdues. Donc pour éviter d'y laisser ma BR en CG, j'ai décidé de me réorienter temporairement vers les tournois et les SnG. Je suis clairement dans une mauvaise passe. Je vais attendre patiemment que ça se termine.

Pour l'année, je ne suis pas mécontent qu'elle soit terminée. Niveau poker, je n'ai pas fait les progrès que j'avais escompté en début d'année. Je n'avais pas non plus fixé d'objectif pour l'année, donc pas de bilan poussé. Je me suis entêté sur le cash mais je pense qu'il faut que je me concentre plus sur les tournois et les SnG durant l'année. C'est certainement moins lucratif, mais vu la variance que j'ai en CG... On peut aussi y ajouter la santé qui m'a fait défaut au printemps, le boulot (putain de crise) et les travaux de la maison. D'ailleurs, en ce début d'année, je vais essayer de trouver de bonnes âmes pour m'aider à finir les travaux de ma maison (résolution pour janvier et février) car ça a été un bad beat sur toute la ligne en 2010.

samedi 1 janvier 2011

Bonne année

Je pense que c'est dans l'air du temps :-)
Bonne année à tout le monde. Que cette année vous soit profitable et quel vous apporte son lot d'heureux évènements.

Labels