mardi 15 mars 2011

7° tournoi de l'année au CP 95

Dimanche j'ai participé au 7° tournoi de la saison. Ce fut plutôt le second pour moi cette année.

La nuit d'avant fut assez courte. Donc le début du tournoi est à 10h00 et quelques cafés ne sont pas suffisant. Ma première table est plutôt correct. Les joueurs larges sont à ma droite et les joueurs plus serrés sont à ma gauche. Je n'ai pas trop eu le temps de me préparer un plan de jeu, mais j'ai décidé de jouer serré pour m'approcher de la TF. Mais je comptais devenir plus agressif avant les pauses pour exploiter les joueurs ne voulant pas sortir avant cette pause. Durant toute la matinée, je suis pas mal respecté. J'ai même tendance à agresser les joueurs larges. Normal de leur côté, il y a deux joueurs absents ce qui représente pas mal de deadmoney. Je vais naturellement élargir ma range car je n'ai jamais besoin de montrer mes mains allant jusqu'à 2 barrel le joueur le plus LAG.
En gros la matinée se passe bien et je me maintiens au dessus du stack moyen durant toute la matinée. Je ne prend tout de même pas de risque inutile. N'en déplaise je joue surtout la survie car je me suis trop souvent fais sortir par des joueurs aléatoires sur les premiers niveaux. Mon principal objectif de la matinée est d'arriver à l'après-midi. Un petit regret est la sortie non méritée de MyKQ qui sort avec une ppQ contre un 5-7o qui chatte sa double paire au flop. Pour les mauvaise langue, ce n'est pas moi le chattard.
La pause déjeuner arrive et je dois changer de table. Le temps de déplacer les jetons, et je vais manger.
La seconde partie de la journée est théoriquement la plus longue. Et pour être longue, elle va l'être. La seconde table est plus dynamique et les stacks sont plus importants. Il y a quelques joueurs aléatoires donc je ressers mon jeu et j'attend les bonnes mains. Mon stack descend et jusqu'à ce que nous soyons une 20aine, je me maintiens à la moitié du stack moyen. Pas grand chose à dire, je tente de jouer au mieux ce jeu que je connais si bien le VTAAMF (very tight as a mother fucker). La bulle arrive et je fais un rapide état des lieux. j'ai entre 20 et 30 K et la TF va accueillir des joueurs avec minimum 80 K. Je decide donc de push alors que je suis au bouton et que la joueuse en SB (shortstack) n'a quasiment pas le choix. Je compte sur mon image pour coucher le joueur à la BB qui est aussi un joueur sérieux et solide. Il hésitera beaucoup, mais me laissera seul dans le coup. QJs vs Jxo. Ma main tiendra et me fera débuter la TF avec 60 K.

Ca s'annonce de plus en plus chaud. La stratégie de la survie a payé mais maintenant il va falloir prendre des risques. Le problème est que tous les joueurs présents ont conscience de leur force sur moi. Il faudra donc que je prenne un maximum de risque lorsque je suis en tête à tête. J'offre peu de résistance laissant les autres s'entretuer. La TF se réduira de moitié avant que je commence mon "chattament". J'élargie ma range de call et de push en conséquence. Cette strategie paiera plutôt bien. En fait, ce type de startégie est grandement aidé par la fatigue de la journée et de la nuit précédente. Pour parfaire ce mélange, il suffit de rajouter le commentaires des personnes autour de la table. Cette TF est très longue et éprouvante. J'ai toujours beaucoup de mal avec les HU, du coup, je tente de m'envoyer en l'air rapidement. Mais les dieux de la chatte sont contre avec moi. Les rivière assassines tombent comme des couperets et me font même prendre l'avantage pendant un court instant.
Quoiqu'il en soit, je finirai par perdre en HU face à Oko qui a très largement mérité sa victoire. VGG Oko et bravo aux autres car cette TF ne relevait pas de la coincidence.

3 commentaires:

Labels