vendredi 10 décembre 2010

Les services clients des rooms ???

Ancien naufragé de la route, j'ai décidé de rentrer chez moi voyant que je ne pourrais pas être à temps au club.
Je checke mes emails, et je vois un message de l'assistance d'Everest. Pour résumé, la semaine dernière j'ai participé à la première manche Online du CNIC. Cette manche se déroulant sur Everest. J'ai donc lancé mon appli quelques minutes avant le début. Petit message d'erreur me disant que mon ordi n'est pas assez puissant. Là je check ma config par rapport aux recommandations, je suis largement au-dessus. je lance une recherche sur le web et là SOLUTION ! Oui il faut réinstaller l'appli Everest. Je m'y attèle et tout se passe bien. Je joue, je perd, la vie quoi (du moins la mienne :-p )
Quelques jours plus tard, je veux aller voir le tournois proposés sur Everest et quelle surprise, même message. Je cherche sur Internet deux trois jours mais je ne trouve aucune solution.
Connexion au chat d'Everest... ha non... le chat est offline. Bon, envoi d'un message disant ce que j'ai déjà fait et vérifié, et là message 24h après me pricisant la config minimale... Bon le mail qui ne sert à rien. Je revérifie au cas où et je renvoie ma config par retour de mail.

24 heures plus tard, rien ! Nada ! Que dalle ! Ils n'ont pas que mon cas à traiter, mais quand je vois que pour une réponse "automatique" il faut une grosse journée, j'ai peur. Je me demande si je pourrais me connecter pour la prochaine manche du CNIC le 14.

J'ai lu quelques sujets dans le cadre de mes recherches et il y a pas mal de plaintes de joueurs online sur les services clients. J'ai eu déjà affaire avec Everest mais ça cétait bien passé, avec FullTilt et Bwin beaucoup moins bien. Décidement les rooms n'ont pas fait beaucoup de progrés.

Pourquoi ce billet ? Juste parce que ça m'énerve et que le comportement de room est similaire à celui des FAI. On nous prend pour des cons. On laisse des centaines ou des miliers d'euros par mois à ces rooms qui ne sont pas capable de prendre soin de leurs joueurs. Maintenant c'est dit !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Labels